23 February 2014

L'huile de colza revient à la mode: danger!

Attention aux huiles de cuisson – " L’Huile Canola "

L’article " The Strategy " ("La stratégie") nous présente suivant le sous-titre " Le colza vu sous un autre angle " le contenu d’une lettre envoyée aux éditeurs. Il se trouve qu'elle a été publiée dans " The Wall Street Journal " du 7 juin 1995, p. B6 (W) – p. B6 (E), col.1 (colonne de 28 cm de long !). Cette lettre commence ainsi :

" J’ai récemment acheté une huile de cuisson qui vient d’arriver dans nos supermarchés, " l’Huile Canola ". Je l’ai essayée parce que l’étiquette m’assurait que cette huile était la plus pauvre en " mauvaises " matières grasses. Mais après avoir utilisé la moitié de la bouteille, j’ai remarqué avec surprise que l’étiquette ne m’en disait pas beaucoup plus, et j’ai commencé à me demander quelles étaient les origines de " l’Huile Canola ".

L’huile d’olive provient des olives, l’huile d’arachide des arachides, l’huile de tournesol des tournesols ; mais qu’est-ce que le canola ? Il n’y avait rien sur l’étiquette pour me l’indiquer, ce que je trouvais curieux. J’ai entrepris alors des recherches sur Internet. Il y avait des tas de sites officiels sur " Canola ", faisant l’éloge de la nouvelle " huile-miracle ", avec tous ses bénéfices diététiques liés à sa pauvreté en matières grasses. Cela prend un peu plus de temps de trouver des sites qui donnent des détails moins élogieux.

Nous apprenons également de Online Innovation, AgriAlternatives (Alternatives Agricoles), et de Technology Magazine for Farmers (Magazine de la Technologie pour les Fermiers) que "Ces huiles de colza, qui sont depuis longtemps utilisées à des fins industrielles, sont, de par leur nature, …toxiques pour les humains et les animaux. Pourtant, ce site Internet loue en même temps l’industrie Canola. De plus, l’auteur nous informe que :

"L’huile de colza est un poison pour les êtres vivants et c’est un excellent insecticide. Je l’utilise depuis deux ans pour détruire les pucerons qui infestent mes roses. Cela les étouffe et fonctionne très bien. Demandez-la à votre pépiniériste. L’huile de colza est utilisée comme lubrifiant, carburant, savon, base de caoutchouc synthétique et illuminateur de couleurs dans les pages de magazines. C’est une huile industrielle. Ce n’est pas un aliment !"

Il faut se rappeler que la maladie de la " tremblante " des moutons a disparu, et que l’on n’a pas vu de nouveaux rapports sur la "maladie de la vache folle" depuis que l’huile de colza a été supprimée de l’alimentation des animaux. (En ce moment, nous devons faire face à une autre vague {un fléau - PHQ} de fièvre aphteuse. On se demande ce qui l’a faite réapparaître ?) Cette huile "Canola" est à l’origine d’emphysème, de problèmes respiratoires, d’anémie, de constipation, d’irritations de la peau et de cécité chez les animaux et les humains. Pourtant, les fabricants utilisent l’huile Canola dans des milliers d’aliments transformés. Les sites Internet qui en vantent les mérites disent qu’elle est sans danger ; pourtant, ils admettent qu’elle est élaborée à partir de graines de colza. Déterminés à nous convaincre de son utilité dans la transformation des aliments, ils proclament que, par voie de modification génétique, il ne s'agit plus de "graines de colza" mais de "Canola".

Comme c’est drôle ! En changeant le nom, vous changez la substance ?! (Voilà un moyen d’améliorer le caractère de l’homme). Ne vous laissez pas duper : peu importe le degré de modification, le colza restera toujours du colza !

L’auteur continue en nous révélant quelques faits que tout le monde devrait connaître avant d’acheter quelque produit que ce soit contenant du Canola. Ce nom n’est pas celui d’une plante. C’est la combinaison des mots "Canada" et "huile" ("oil" en anglais), donné à une plante génétiquement produite à partir de graines de colza, qui appartient à la même famille que la moutarde.

Elaborée au Canada et subventionnée par le Gouvernement canadien pour l’industrie alimentaire, l’" Huile Canola " est également appelée huile canadienne parce que c’est en grande partie au Canada que nous devons sa commercialisation aux Etats-Unis.

" Le Gouvernement canadien a versé à la Federal Food and Drug Administration (FDA, l’Administration Fédérale des Aliments et des Médicaments des Etats-Unis) $50 millions pour que " l’Huile Canola " figure sur la liste des alimentsCommunément Reconnus sans Danger. C’est ainsi qu'une nouvelle industrie s’est créée et que des lois touchant les affaires internationales, le commerce et l’alimentation traditionnelle ont été votées."

" Des études sur des animaux de laboratoire ont révélé des résultats désastreux. Les rats présentaient des dégénérescences graisseuses au niveau du cœur, des reins, des glandes surrénales et de la thyroïde. Dès que " l’Huile Canola " a été supprimée de leur régime, les dépôts se dissolvaient, mais le tissu cicatriciel subsistait sur tous les organes vitaux. Cependant, on n’entreprit aucune étude sur l’homme avant de dépenser de l’argent pour promouvoir " l’huile Canola " aux Etats-Unis."

Il est clair que " Canola " est une couverture commode masquant des intérêts commerciaux, mais l’ambition démesurée attise également la convoitise de ceux qui sont résolus à se faire plaisir en ravissant au pays et à sa population ce qu’ils ne céderont pas volontairement : leur santé, leur intégrité, leur âme. Lisez toujours l’étiquette d’un produit pour vérifier les ingrédients qu’il contient, et faites particulièrement attention à la mention " Huile Canola ". Il y a encore beaucoup plus d’informations à ce sujet, et cela vaut la peine de naviguer sur Internet.

Comme le déclarait l'auteur de la lettre : " J’ignore avec quoi vous cuisinerez ce soir, mais moi, j’utiliserai de l’huile d’olive et du beurre traditionnel provenant d’une vache génétiquement non modifiée ! "

Frères et soeurs, et visiteurs, passez un week-end béni et que le Seigneur qui vous aime et que vous aimez vous guide et vous garde. Au nom de Jésus. N.