02 February 2016

Un scientifique raconte...

Les plus grands scientifiques de tous les temps croyaient en Dieu !
« C’est le big-bang qui a créé l’univers. » Telle était la raison pour laquelle je ne croyais pas en Dieu. Pourtant j’avais été baptisé à ma naissance et j’avais été instruit dans la religion catholique. Mais peu de temps après ma communion (vers 12 ans), j’ai fait un bilan. Je faisais ma prière tous les soirs et pourtant Dieu ne répondait jamais à mes demandes. Je me suis dit que ça ne m’apportait rien ; j’ai donc décidé que Dieu n’existait pas.

Puis des amis d’enfance ont commencé à me parler de ce qu’ils appelaient leur « rencontre » avec Jésus. Ils disaient que cela avait transformé leur vie et qu’ils entretenaient désormais avec Dieu une relation personnelle. Je rejetais bien sûr ce qu’ils me disaient, allant jusqu’à me moquer d’eux puisque Dieu n’existait pas. Mais de leur côté, leur enthousiasme ne tarissait pas et ils n’avaient de cesse de parler de tout ce que Dieu faisait dans leur vie, de tout ce qu’il leur apportait.

J’ai commencé à me poser des questions existentielles. Dans ma vision du monde, tout était régi par les lois physiques. Par conséquent, la mort signifiait le néant éternel. Quelle que soit ma vie (réussie ou pas), la fin serait la même. Comme l’a dit Pascal : « Le dernier acte est sanglant, quelque belle que soit la comédie en tout le reste. On jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais ».
Cette idée était angoissante ; je ne pouvais pas, je n’arrivais pas à l’admettre. Et si mes amis avaient raison ? Et si Dieu existait ? Et s’il y avait une vie après la mort ? Dans ce cas, comment Dieu pourrait-il m’accepter ? N’importe qui aurait pu me trouver plutôt sage, gentil. Mais quand je regardais ma vie, il y avait des choses dont je n’étais pas fier ; si Dieu existait, j’en aurais trop honte.

Mes amis m’ont parlé de ce que Jésus a fait : par amour, il a choisi de donner sa vie, en mourant sur la croix, afin que les hommes n’aient pas à subir la colère de Dieu par rapport à toutes les choses mauvaises qu’ils font, mais qu’ils puissent faire la paix avec lui. J’ai accepté de croire, sur la base du témoignage de mes amis, car je les connaissais bien : je savais qu’ils ne me mentaient pas.
Puis, au fur et à mesure que je lisais la bible, Dieu a touché mon cœur. J’ai trouvé une personne qui m’aime quoi que je fasse, qui veut toujours ce qu’il y a de meilleur pour moi. Il m’a aidé à progresser dans la vie en changeant ce qui n’allait pas en moi (dureté de cœur, manque de communication, manque de confiance en moi…).

lisez la suite, tapez ici!
Post a Comment