07 July 2009

La bible est-elle fiable ?

Sans aucun doute!
Les Manuscrits de la Mer Morte, découverts en 1947 sur le site de Qumran, sont d'un millénaire plus récents que les manuscrits les plus anciens que l'on possédait de l'Ancien Testament (le Texte Masorétique date d'environ 900 apr. J.C.; 916 pour Ésaïe.). Le livre d'Ésaïe qu'ils contenaient a été daté vers 125 av. J.C., soit moins de cinq siècle après sa composition.
Pour ce qui concerne le Nouveau Testament, on estime que la composition de celui-ci était terminée avant la destruction du temple de Jérusalem en 70 après J.C. puisque celle-ci n'y est pas mentionnée! Les manuscrits de la bibliothèque de John Rylands (à Manchester en Angleterre) contiennent l'Évangile de Jean. Ces manuscrits sont datés de 130 après J.C.
Le Papyrus II de Bodner (150-200) contenant la plupart de Jean confirme la proximité avec l'original.
Les copies étaient incroyablement fidèles, très méticuleuses et très précises. Les gens qui les ont effectuées étaient très dévoués à Dieu et à leurs travaux de copie. Ils ont pris un soin extrême à copier les manuscrits originaux. Cette méthode de copie est si exacte et précise que l’on estime le texte du seul Nouveau Testament intègre à 99,5%. Cela veut dire que sur les 6000 exemplaires en grec (le Nouveau Testament a été écrit en grec) et les 21000 exemplaires supplémentaires dans d’autres langues, il n’existe que 0,5% de variation. De ce nombre infime, on corrige facilement la grande majorité des variantes en les comparant avec d’autres exemplaires dépourvus de « coquilles » ou en lisant simplement le contexte. Il faut savoir que les erreurs de copie prennent la forme de répétitions de mots, de fautes d’orthographe ou d’un simple mot oublié parce que le copiste a manqué quelque chose en portant le regard d’une ligne à une autre. Les variantes sont vraiment mineures. La vérité doctrinale est intacte, et les mots et actes de Christ nous sont transmis avec une exactitude éblouissante.
Lundi, la BBC annonçait que la British Library a mis le manuscript Codex Sinaiticus en ligne pour le plaisir de chacun. Il s'agit de la plus ancienne bible du monde rédigée en grec sur du parchemin. La version originale contient 1460 pages. Pour célèbrer cet événement historique, il y a aussi une exposition de tous les articles et objets liés au document. Il faut savoir que pendant 1500 ans, le Codex Sinaiticus reposait intact dans le monastère Sainte Catherine sur le mont Sinai jusqu'à ce qu'il soit découvert en 1844 et partagé entre l'Egypte, la Russie, l'Allemagne et la Grande-Bretagne. Un vrai miracle qu'elle ait survécu. Le texte est donc entièrement accessible en ligne sur le site Codexsinaiticus.org, et disponible en quatre langues : anglais, allemand, russe et grec.« Le Codex Sinaiticus est l'un des plus grands trésors écrits du monde », a déclaré le Dr Scot McKendrick, responsable des manuscrits occidentaux à la British Library.
Mais si vous vous intéressez surtout aux dates, une découverte spectaculaire va bouleverser le monde des chercheurs bibliques. Elle concerne l'Evangile de Matthieu et nous vient du Professeur C.P. Thiede, un papyrologue allemand. En 1994, il reprend un papyrus acheté en Egypte au début du siècle par un ecclésiastique anglais, Charles B. Huleatt, et déposé au Magdalen College, en Angleterre. Ce papyrus contenait des extraits en grec du chapitre 26 de l'Evangile de Matthieu, que l'on avait daté de la fin du IIe siècle. Le Pr Thiede découvre que ce manuscrit date en fait de l'an 50 de notre ère! Cela prouve que l'original a été écrit par Matthieu peu de temps après la crucifixion de Jésus-Christ, voire avant, pendant sa vie même!
Les autres chercheurs, sceptiques au départ, ont du se rallier aux conclusions du Pr Thiede : Orsolina Montevecchi, de Milan, l'autorité mondiale en matière de papyrus a déclaré : "L'identification me semble certaine" Aux U.S.A., le Pr R. Fuller, le plus opposé jusque-là à l'ancienneté des Evangiles, s'est déclaré convaincu par les conclusions de Thiede.
Le magazine Times déclarait enfin que l'Evangile de Matthieu serait "non un texte édifié sur des traditions orales, mais un reportage". Le Pr Thiede a également découvert un fragment de l'Evangile de Marc dans la grotte N7 de Qumran, ce qui le date autour de l'an 50 également.
Sources: BBC news
Post a Comment